Fabrication d'une Épée viking du Type H, VLFBERHT, courant Xème siècle en fer et acier de bas-fourneau

Exemple de réalisation "du minerai de fer  à l'objet fini" d'une épée inspirée par les modèles vikings ulfberht. Forgeage de la lame, de la garde et du pommeau (en reprenant les "défauts" du modèle original, ponçage, polissage et montage de la fusée à l'aide de gélatine animale (colle traditionnelle pour le cuir).

Une épée viking +VLFBERHT+ du Type H, inspirée par deux modèles de musée retrouvés en Finlande et en Irlande. Cette épée est forgée en fer et en acier de bas-fourneau en m'inspirant du mode de fabrication de certaines épées de ce type retrouvées et des décors de la lame visibles sur le modèle de Finlande.
Un travail extrêmement long à réaliser.


Le cœur et la soie de la lame sont forgés à l’aide d’un fer composite presque pur (environ 0% de carbone). Ce cœur est ensuite entouré d'une enveloppe extérieure réalisé à l’aide d’un acier  tendre faiblement carburé (environ 0,2/0,3% de carbone).
Ce milieu de lame est réalisé à l’aide de sidérite et d’hématite provenant de la mine de Batère, dans les Pyrénées-Orientales.
Autour de cette enveloppe, j’ai enroulé un tranchant rapporté réalisé dans un acier dur composite également (0,7/0,8% de carbone) réalisé à partir d’hématite. Seulement 300 grammes de cet acier est mis en oeuvres lors du forgeage de la lame.
Sortie de forge et après soudure des décors damassés et le forgeage de la gouttière, la lame pesait environ 900 grammes. Je n’ai eu que très peu de matière à enlever au ponçage. En regardant un peu à l’économie de matière et en limitant le ponçage, cela a eu pour effet que la lame a gardé quelques petits stigmates de soudure au feu, notamment autour de certains décors damassés.
Les décors damassés et torsadés sont forgés à l’aide des mêmes fers et acier formant la lame.
La dureté aux tranchants atteint ici environ 54/55 Hrc.

La garde et le pommeau sont recouverts d’un damasquinage de surface fait d’une alternance de fil de cuivre et d’argent. Un travail qui demande beaucoup de calme et de patience. C'est fil sont écrasés par martelage de façon à prendre place dans des sillons en queue d’aronde creusés à la surface de la garde et du pommeau.
De fines plaques de laiton équipent les faces de la garde et du pommeau.

La fusée est en chêne recouvert de cuir bouilli.

La lame, la garde et le pommeau sont entièrement forgés.

L’ensemble est poli à la main.

Quelques caractéristiques:

Longueur totale: 93,5 cm
Longueur de la lame: 78 cm
Largeur de la lame: 6,2 cm
Longueur de la fusée: 8,9 cm
Point d'équilibre: 11,5 cm
Poids: environ 1400 grammes