•Reproduction/interprétation d'une épée du Type XII retrouvée à Saint-Loup de Varennes (71), seconde moitié du XIIIème siècle/début du XIVème siècle•

***English version/Version française***

Reproduction d'une épée bien typée de la seconde partie du XIIIème siècle et qui peut peut-être encore se retrouver au tout début du XIVème siècle, il s'agit d'un modèle intéressant en raison de sa petite taille.

Une gouttière d'allègement court sur les deux premiers tiers de lame et un profil lenticulaire sur le dernier tiers.

 

La lame est forgée en acier dur de bas-fourneau artisanal fabriqué à partir de loupes d'aciers issues de la réduction de minerais de fer (hématite ici).

 

La garde est finement forgée en une seule pièce à l'aide de fer corroyé artisanal.

L'ouverture centrale est obtenue par perçage à chaud, avec un ciseau.

 

La fusée en chêne est recouverte d'une couche de velours de soie artisanal.

Par dessus, j'ai réalisé un laçage noué en losange à l'aide d'un cordonnet de soie doré teinté artisanalement à l'aide de bourdaine. 

Ceci est une interprétation de ma part basée en partie sur un modèle espagnol de la mème période, dont la fusée est réalisé à l'aide de tissu également, possiblement du chanvre ou pourquoi pas de la soie (la trame du tissu en question peut faire penser à celle du velours de soie artisanal et qui aurait pu perdre ses "poils", chose possible avec ce type de matière).

Le velours de soie qui sera de plus en plus utilisé à partir du courant du XIVème siècle pour l'habillage de fourreaux et la réalisation de fusées d'épées.

Les décors de losanges s'inspirent directement de ceux qui étaient parfois réalisés en cuir.

À partir du début du XIVème siècle, on peut trouver ces mêmes décors en losange formés de fil de soie brochée sur les fusées d'épées.

La prise en main de ce type de fusée est optimum à mon sens, avec une accroche supérieure au cuir paradoxalement.

 

Le pommeau est réalisé en laiton comme sur le modèle original, à ceci près que j'ai pris la liberté de d'effectuer un placage à l'or 24 carats épais (10 microns environ)  sur la surface, une méthode souvent utilisée.

On retrouve de plus en plus de pommeaux en laiton dans le courant du XIIIème siècle et aussi durant le XIVème siècle.

Le laiton même si il s'oxyde, ne rouille pas comme le fer, l'entretien du pommeau et de ce fait beaucoup plus simple.

Le placage à l'or rend le pommeau complètement inoxydable.

 

Une petite rosette de fer artisanal vient terminer le rivetage sur le sommet du pommeau.


La lame, la garde et le pommeau sont entièrement forgés.

L’ensemble est poli à la main.

Quelques caractéristiques:


Longueur totale: 87 cm
Longueur de la lame: 73 cm
Largeur de la lame: 5,1 cm
Longueur de la fusée: 8,5 cm
Point d'équilibre: 13,5 cm
Poids: environ 900 grammes


A Type XII sword from the second part of the XIIIth century to the really first part of the XIVth century.

The blade is stiff with a good thickness from the crossguard.

It's made with homemade bloomery hard steel from hematite.

The crossguard is forged with a  homemade boomery iron.

 

The handle is an interpretation from my part.

The oak is covered with handcrafted silk velvet with a hand tinted silk cord in diamond shape.

This is inspired from a spanish sword whose handle is covered with cloth whose the structure could be reminiscent of silk velvet.

The catch in hand is optimum in my view.

 

 

The pommel is made of brass as the original but I have chosen to gild the surface, as we can see on others models from the same period.

The blade, the guard and the pommel are forged.

Every part are polished by hands.

Some features:

Total lenght: 87 cm
Blade lenght: 73 cm
Blade width: 5,1 cm
Handle lenght: 8,5 cm
POB: 13,5 cm
Weight: about 900 grams